Santé et bien-être : les vertus de l’alliaire

L’alliaire officinale (Alliaria petiolata) est également connue sous le nom d’herbe à ail, Herbe aux aulx, moutarde alliée, ail -sans-ail et julienne. Cette plante est bisannuelle et se développe en deux ans. L’alliaire officinale et le chou (bressicacées) appartiennent à la même famille ! On la trouve dans des endroits humides et sombres : à l’orée des bois et près des haies. L’atout de l’alliaire est qu’elle a les qualités de l’ail. Lorsque les feuilles sont froissées, elle dégage une légère odeur.

Histoire de l’alliaire

Dans le passé, cette plante n’avait aucun intérêt particulier pour les phytothérapeutes. À la campagne, elle est principalement utilisée comme plante comestible et est appréciée pour son odeur d’ail de famille.

 Au XXe siècle, un médecin français a démontré son efficacité dans le traitement des problèmes de peau. Il étudia la botanique et la médecine en Italie à l’époque de la Renaissance, puis exerça à Nuremberg, est parmi les premiers à avoir utilisé l’Alliaire pour nettoyer des ulcérations gangréneuses des jambes ; il a également affirmé avoir traité les carcinomes.

Comment l’identifier ? L’alliaire est une sorte d’herbe, qui affectionne généralement les sols calcaires. Ces plantes poussent naturellement dans les buissons, les clairières, les digues et les haies. Elle a des feuilles dentelées. Lorsqu’elles sont frottées contre elles, les feuilles dégagent une odeur similaire à celle de l’ail, c’est pourquoi le cumin est parfois appelé herbe d’ail.

Ses petites fleurs blanches produisent au printemps. Elles sont formées de 4 pétales, formant une croix qui ne mesure qu’un centimètre. L’alliaire se reproduit facilement et est également hermaphrodite ! La période de floraison est le mois d’avril à juin.

Récolter les feuilles supérieures est souvent préférable. En effet, les feuilles inférieures sont plus collantes. Vous pouvez utiliser des pousses, des fleurs, des graines et des feuilles. Ses graines peuvent être utilisées pour remplacer les graines de moutarde dans la sauce pour faire des condiments. On peut le consommer en salade. Utiliser comme l’ail dans les repas.

Pour plus d’information, veuillez visiter le site fleursdusud.fr

Les vertus de l’alliaire

L’alliaire est utilisée pour prévenir la carie dentaire et renforcer les gencives. Pour ce faire, faites un bain de bouche. Faites une infusion et rincez-vous la bouche (gargarisme).

Cette plante est aussi très efficace pour lutter contre les maladies de la peau (eczéma). Pour ce faire, appliquez les feuilles cassées immédiatement sur la lésion. Pour traiter les plaies, escarres et prévenir l’apparition de pus, mélangez par la suite 25 grammes d’alcool Allal et 25 grammes de teinture de bédégar. Ajoutez 1 cuillère à soupe du mélange dans 100 grammes de sérum physiologique. Nettoyer ou appliquer comme un pansement sur la plaie. Pour soigner l’eczéma, mélangez 5 grammes d’alcoolature d’alliaire avec 5 gouttes de camomille, 10 grammes d’oxyde de zinc, 10 grammes de vaseline et10 grammes de lanoline. Mettre la pâte conquise sur les lésions. Si les symptômes persistent, consultez votre médecin généraliste. Les plantes ne sont pas des médicaments inoffensifs. Ne dépassez pas la dose spécifiée.

En cuisine

Les graines d’alliaire sont utilisées en cuisine. Elles peuvent remplacer la moutarde noire utilisée dans la production de moutarde.

Idées recettes :

Beurre à l’alliaire : tout d’abord, récoltez un petit bouquet d’alliaire et choisissez les feuilles les plus molles en haut puis hachez-les finement. N’hésitez pas à ajouter des fleurs de l’alliaire, ajoutez du beurre demi-sel et dégustez des tranches de pain rustiques ou servez avec des légumes cuits à la vapeur.

Vinaigre balsamique : pour ce faire, Remplissez le bocal en verre ou en grès sans tasser. Remplir avec du vinaigre de cidre de pomme et faire macérer pendant deux semaines. Ce vinaigre aromatisera vos crudités ou votre salade de poisson.

Pour infusion, 40 à 60 grammes de plantes fraîches par litre d’eau, faire bouillir pendant une minute et laisser reposer 5 minutes. Prenez 3 tasses pendant la journée.

Entretien et culture de l’alliaire

Raine, vigoureuse, rustique, l’alliaire ne demande aucune fertilisation ni traitement. Elle fleurit avant la canicule et ne nécessite pas d’arrosage.

Si l’alliaire se plaît dans votre jardin, elle peut semer spontanément en grand nombre. Pour ne pas la laisser devenir envahissante, couper les hampes déflorées avant qu’elles ne transforment à graines et enlevez les plants spontanés une fois que vous les voyez est par la suite nécessaire.

Les graines peuvent être transplantées à partir de plantes récoltées dans la nature pour propager des échalotes. Si cette plante pousse dans la campagne près de chez vous, vous pouvez récolter ses graines de juin à juillet. Comment semer ?

Les siliques des plantes crucifères s’ouvrent généralement toutes seules pour répandre les graines. Lorsque les gousses deviennent brunes, mais ne sont pas encore ouvertes, cueillez-les le matin avant cette étape. Puis séchez-les sur une planche sèche et ventilée. Puis ramassez les graines. Semez les graines récoltées (ou les plantes aromatiques fournies par certains catalogues achetés comme plantes aromatiques) dans la boîte. Placez les semis à l’extérieur sur le mur face au nord. Ne vous inquiétez pas : les semis de plantes vivaces peuvent quelquefois retarder 2 ou même 3 ans avant de germer. Transplantez les plantes avec deux à trois feuilles directement en place.

 

 

Trouver un spécialiste de la rénovation de vos fenêtres sur mesure
A qui faire appel pour le dépannage de votre porte de garage automatique ?