Conseils pour démarrer une culture hydroponique intérieure

culture hydroponique
L’hydroponie est une technique efficiente exploitée afin de mener à bien les cultures d’intérieur. Plongées dans l’environnement adéquat pour leur développement et à l’abri des aléas climatiques, les plantes suivent un cycle de croissance et de production normal. L’utilisation de cette méthode requiert la connaissance des bases qui sont incontournables.

La chambre de culture et le matériel

La culture hydroponique indoor, comme son nom l’indique, est installée à l’intérieur d’une pièce judicieusement aménagée à cet effet. Le premier réflexe à avoir est l’étude de l’espace disponible puisque tout commence à partir de cette surface. Les jardiniers ont deux options, soit une chambre en dur, soit une tente en toile. Trouver un box convenant aux besoins de chacun est possible chez les vendeurs professionnels tels que hydrozone.fr.
Le modèle standard le plus approprié pour cultiver la majorité des plantes doit au moins avoir une hauteur de 1,40 mètre. Les lampes sont à placer à 30 cm du plafond, pareillement pour les plantes qui sont à mettre à une hauteur de 30 cm du sol. Cette disposition est requise lorsque les végétaux commencent à croître, mais au moment de l’ensemencement des graines ou du bouturage, des petites tentes de culture suffisent. Le lieu dans lequel le box va être installé doit respecter les conditions relatives au bon développement des plantes. Tout élément qui a tendance à retenir la poussière doit être exclu, comme la moquette, les tapis ou autres. Le taux d’humidité à l’intérieur de la chambre doit être élevé et le jardinier doit veiller à ce que cette condition soit respectée. Les végétaux en floraison sont à séparer des boutures et des plantes mères, les deux catégories sont à déposer dans des box différents, hermétiquement fermés.
Les matériels à prévoir pour maîtriser cet art sont un kit pH, un programmateur électronique, un éclairage adapté, une pipette, un bac d’hydroponie, une bouteille dotée d’un bec verseur, un vase pour la multiplication, un bol pour le lavage des racines et un pot pour la terre d’origine.

Le substrat et les engrais

Le substrat utilisé en culture hydroponique intérieure est inerte et neutre. Les jardiniers ont souvent recours à la laine de roche, à la fibre de coco, à la pouzzolane, au sable et aux billes d’argile. Le produit standard retrouvé le plus souvent dans ce type de culture est la bille d’argile puisqu’elle semble convenir à la majorité des plantes. La fibre de coco, quant à elle, est surtout priorisée par les personnes à cheval sur l’écologie. Ce substrat se démarque également par ses qualités antibactériennes et antifongiques, fort essentielles pour les plantes. La laine de roche est excellente, elle fait même partie des meilleurs supports de culture. Les végétaux qui sont dessus, poussent bien puisque cette matière retient efficacement les éléments nutritifs, ainsi que l’eau pour apporter les essentiels à chaque plante. Néanmoins, la laine de roche a besoin d’être régulièrement entretenue.
La température ambiante et celle de l’eau doivent cadrer bien aux besoins des plantes, au risque de les étouffer. L’idéal est de plonger l’environnement dans une atmosphère de 22 °C à 25 °C. Quant à l’eau dans laquelle les plantes doivent être submergées, elle doit avoir une température entre 16 °C et 18 °C.
La neutralité du substrat rend impératif l’apport des nutritions nécessaires aux plantes par le biais des engrais. Le mode d’utilisation et la dose indiquée sur l’emballage doivent être respectés. Le filtrage de l’eau est exigé avant l’ajout d’engrais.

Les plantes

Les plantes qui se développent en milieu aqueux sont les plus indiquées pour une culture hydroponique indoor. Sont les plus adaptés à cette méthode l’ortie décorative, les philodendrons, les bégonias, le lierre anglais et les herbes aromatiques telles que la lavande, le basilic, la sauge et le romarin. D’autres espèces peuvent être adoptées également.


Trouver un spécialiste de la rénovation de vos fenêtres sur mesure
A qui faire appel pour le dépannage de votre porte de garage automatique ?